L'allaitement au sein

La décision d’allaiter vous appartient, ainsi qu’à votre conjoint. Le meilleur choix est celui que vous ferez dans un souci de bien-être pour vous et votre enfant.

Vous attendez un bébé et vous aimeriez bien l’allaiter au sein

L’allaitement maternel est l’un des premiers facteurs de protection durable de la santé de l’enfant.

En effet, le lait maternel est un aliment unique, de qualité irremplaçable. Allaiter est un geste naturel et une vraie richesse, pour votre enfant, pour vous, pour votre relation. Si elles le souhaitent, toutes les femmes peuvent donner leur lait à leur bébé, quelles que soient la taille et la forme de leurs seins… Les contre-indications sont extrêmement rares.

L’allaitement induit des contacts peau à peau fréquents ; le toucher joue un grand rôle pour le nouveau-né qui prend connaissance du monde qui l’entoure à travers ces premiers contacts.

 Le bébé reconnaît l’odeur de sa mère et celle de son lait, tout comme la mère sait distinguer l’odeur de son bébé. Or le lien d’attachement se tisse aussi autour de l’odeur reconnue. Vous renforcez votre confiance mutuelle . La confiance de votre bébé envers vous, qui comblez sa demande.

 Votre confiance en vous en tant que mère qui se voit et se sent compétente. La confiance envers votre bébé que vous apprenez à écouter.

Le lait maternel couvre tous les besoins de votre bébé et contient les vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses, protéines dont il a besoin pour bien grandir, le tout en justes quantités. Le lait maternel évolue constamment selon les besoins de votre enfant. Sa composition varie au cours de la tétée, en s’enrichissant en graisses au fur et à mesure que le sein se vide ou lorsque les tétées se rapprochent, mais aussi au cours de la journée et au fil des mois pour s’adapter aux besoins du bébé qui grandit.

Le lait maternel est très digeste, il ne fatigue ni les reins ni le foie et diminue les gaz.

Il permet aussi :

- Une protection contre les microbes grâce à vos anticorps, votre bébé n’ayant pas encore un système de défense immunitaire bien développé, il profite du vôtre, grâce à votre lait.

- Une protection contre les allergies. Le lait maternel contribuerait à réduire le risque d’allergies des enfants qui sont prédisposés au niveau familial.

- Une prévention de l’obésité : les bébés allaités au sein semblent moins exposés au risque d’obésité pendant l’enfance et l’adolescence.

L’allaitement accélère les contractions de l’utérus, lui permettant de reprendre sa place plus rapidement après l’accouchement.  Il diminue les risques de certains cancers, comme celui de l’ovaire et du sein. Il diminuerait le risque d’ostéoporose.

Comment vous préparer à l’allaitement ?

 Votre corps se prépare tout seul à allaiter. Dès le début de la grossesse, les seins augmentent de volume, l’aréole prend une couleur plus foncée et les mamelons deviennent plus durs et plus saillants, avec parfois quelques écoulements de colostrum en fin de grossesse  ( colostrum = liquide produit par les glandes mammaires durant la dernière partie de la grossesse et les premiers jours suivant  l'accouchement .Il est épais et jaunâtre et extrêmement riche notamment en protéines, mais aussi en anticorps.
 Sa production s'arrête généralement vers le 3ème jour après l'accouchement et le colostrum est peu à peu remplacé par le lait maternel, plus riche en graisses.

Aucune préparation pour « endurcir » les mamelons et éviter les crevasses n’est nécessaire avant d’allaiter. Informez-vous sur l’allaitement, posez des questions autour de vous, rapprochez-vous des femmes de votre entourage qui ont allaité, suivez les séances de préparation à la naissance et à la parentalité.

Questions fréquentes 

- Aurai-je assez de lait ? : Il est rare de manquer de lait. Une fois l’allaitement démarré, il n’y aura pas de problème à partir du moment où votre enfant tète de façon fréquente et efficace .C’est la succion du bébé qui entretient la fabrication du lait.

- Mon lait sera- t- il assez nourrissant ? : Votre lait sera toujours suffisamment nourrissant pour votre bébé. Le lait maternel est toujours doté de tout ce qu’il faut.

-L’allaitement au sein est- il douloureux ? : Ce qui peut faire mal, c’est une mauvaise position du bébé quand il tète. Vous trouverez auprès des professionnelles de notre maternité tous les conseils pour  bien installer votre bébé au sein et au bout de quelques jours, votre bébé et vous aurez adopté les bons gestes .La première semaine, les mamelons peuvent être sensibles, voire un peu douloureux. C’est un phénomène normal et transitoire.

-Je peux allaiter si je fume ? : Vous savez bien sûr qu’il est préférable de ne pas fumer, et arrêter de fumer est toujours bénéfique, à n’importe quel moment de la grossesse, pour la santé de votre enfant comme pour la vôtre. Cependant, si vous fumez, sachez qu’il est toujours préférable d’allaiter votre bébé plutôt que de le priver de votre lait. Quelques conseils : diminuez au maximum votre consommation, fumez bien entendu à l’extérieur, loin du bébé, et attendez si possible 2 heures après avoir fumé avant de lui donner le sein (ce temps permet de diminuer la concentration de nicotine dans le lait). Les autres substances toxiques comme le cannabis sont à proscrire.

- J’ai peur d’avoir les seins abîmés : L’allaitement n’abîme pas les seins, c’est surtout la grossesse qui peut transformer les seins.

- Allaiter, cela fait grossir : Pour beaucoup de femmes, l’allaitement favorise le retour au poids d’avant la grossesse au bout d’une période allant de quelques mois à un an. Une femme qui allaite n’a pas besoin de manger plus pour produire du lait, ni de se forcer à boire énormément. Allaiter permet même de dépenser des calories !

- Puis - je boire de l’alcool ? Il convient par prudence d’éviter toute boisson alcoolisée pendant la durée de l’allaitement.

- Je vais être trop fatiguée : À la suite d’une grossesse, d’un accouchement et avec un nouveau-né à la maison qui demande des soins constants, il est normal d’être fatiguée. L’allaitement offre de nombreux avantages : sans préparation, vous disposez d’un lait à bonne température, que vous pouvez donner allongée. Il est vrai que donner le sein demande beaucoup de disponibilité, mais essayez de profiter des tétées pour vous détendre, vous reposer et câliner votre bébé.

- Je ne pourrai pas allaiter longtemps :   L’allaitement maternel, même de courte durée, est bénéfique pour votre santé et celle de votre bébé. Si vous reprenez votre travail, essayez de continuer à allaiter votre enfant le matin et le soir, les week-ends… C’est bien pour lui et en général c’est aussi gratifiant pour vous.